De la mondialisation comme virus par André Bellon

Il y a 40 ans, un virus idéologique se répandait sur le monde. Un Alain Minc, héraut autoproclamé, l’appelait « la mondialisation heureuse ». Refusant toute contestation, le bienheureux Minc s’inquiétait de voir la France être le mauvais élève de la modernité. Il entrainait d’autant plus facilement l’adhésion que les gouvernements de l’époque, droite et gauche confondus,… Continuer de lire De la mondialisation comme virus par André Bellon

Un conte de (pré) Pâques…

Alors qu’au milieu du gazouillis printanier, je dégustais sur mon rocking-chair la relecture de la Peste de Camus, je fus perturbé par un bruit insolite. Devant moi, une cloche, une belle cloche, joufflue, dodue, fessue à point, d’un galbe à faire devenir bigot le pire des athées, des ailes de chauve-souris lui permettaient d’échapper à… Continuer de lire Un conte de (pré) Pâques…