Des sabots avec de la paille dedans…

Mon père le disait à qui voulait l’entendre, à ceux qui ne voulaient pas aussi d’ailleurs : « Votre De Gaulle, il nous fera marcher avec des sabots et de la paille dedans, si encore on en trouve ! ». C’était à fin des années 50, et ses collègues le chambraient pour son pessimisme. Le général, sauveur de la France, ne pouvait que conduire le pays vers un avenir radieux et sans limite.
Le vieux, il était né avant 14. Il n’avait connu son père qu’à la fin de la guerre. Il avait vu sa mère s’éreinter à laver le linge des bourgeois pour alimenter la famille. Il avait souffert l’apprentissage, dans les années 20, le chômage et la lutte dans les trente, la déportation du travail chez les nazis, les bombes américaines, bref de la misère il en connaissait un bout. Pour lui, le relatif confort offert par la quatrième pour faire oublier la fin tragique de la troisième et les restrictions sous Vichy, n’était qu’un leurre et on reviendrait bientôt à des rapports de classe plus traditionnels, soit : les riches en autos, les pauvres en vélo…
Ce que De Gaulle et son régime réactionnaire n’avaient pas eu le temps de réaliser, ses successeurs, y compris de gauche, s’y sont entrepris avec zèle et efficacité. Le caractère monarchique de la 5 ème République, nous conduit aujourd’hui à une remise en cause de nos libertés les plus basiques. C’est parait-il pour notre bien et de toute façon, c’est le virus ! C’est pourtant pas lui qui nous réduit au confinement parce que nos dirigeants avaient décidé qu’il ne fallait plus accorder « un pognon de dingue » pour la prévention et la santé, ce n’est pas lui qui ferme les marchés ouverts pour concentrer la population dans les grandes surfaces véritables bouillons de culture, ni lui qui fait courir côte à côte en soirée les joggers parisiens, qui veut nous punir pour nos « excès » de manifs des années précédentes, qui rêve de nous hyper surveiller via nos téléphones… Que vont encore pouvoir inventer, les incapables et les rancuniers qui sont au pouvoir pour nous humilier ? Qui sait si les magasins encore bien remplis le seront toujours demain ? La société de consommation qui montre ses limites pourra-elle perdurer longtemps, et à quand les SUV transformés en poulailler ? La crise économique qui s’annonce et sera sans nul doute aussi bien gérée que sa soeur sanitaire, va faire d’énormes dégâts dans le monde du travail, et bien fol est celui qui croit dans les promesses de l’état. Les salariés des secteurs dits en pointe, pourraient à leur tour connaître les affres de la récession vécus par la classe ouvrière américaine après 2008 et se préparer, et surtout à préparer leurs enfants à un futur des plus difficiles, sans Nike ni Adidas.
La grippe espagnole en 1918 survint à la toute fin de la grande boucherie. Les guerres et les épidémies se suivent voire sont souvent concomitantes, peu en importe l’ordre. L’Afrique nous en a maintes fois fourni la preuve. Mais c’était l’Afrique, et notre atavisme colonialiste nous situait tellement au dessus de ces peuplades… Il est peut-être encore temps de se livrer à un examen de conscience, de se souvenir que nous ne sommes que des humains, que nous sommes tous issus du même hasard, que nous ne sommes qu’une parcelle du vivant avec lequel on n’a pas le droit de jouer à l’apprenti sorcier, qu’un peu d’humilité et de raison ne nous ferait pas de mal. Si demain doit être différent d’aujourd’hui, faisons qu’il ne soit pas trop pire.
Quand est-il des légitimes révoltes des mois derniers ? Où sont les Gilets Jaunes et les manifestants contre les lois anti retraités ? Font-ils la queue la tête basse et le museau masqué à la porte de chez Auchan ? Ce n’est pourtant pas le moment de se bâillonner sinon autant commencer à tricoter des écharpes de laine pour le mois d’août et s’apprêter à étouffer, alors qu’il ne tient qu’ à nous que notre peur disparaisse et qu’éclate notre colère…

Riton 10 04 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s