Vive le 14 juillet 2020 !…

Il l’a dit, le 11 mai sera le début de la continuation de l’avant. On se passera de manif et de muguet, dommage, de revue de 8 mai aussi, ça c’est pas plus mal. Mais le grand rendez-vous de la reprise, ce sera le 15 juillet. Pourquoi ? Mais parce que ça sera le lendemain du 14, bande d’ignares, et que ce jour là Manu, dans son incommensurable mansuétude nous en fera cadeau. On revivra alors 230 ans après la Fête de la Fédération du 14 juillet 1790, qui, vous l’avez certainement oublié, est survenue un an après la prise de la Bastille…
Quelle teuf les amis ! Un défilé d’enfer mené par les survivants du Charles-de-Gaulle, suivis par les infirmières avec leur charlotte, leur masque Vuitton, leur blouse, leur sur blouse, leur sur-sur blouse et le respirateur en bandoulière, les pompiers arrosant la foule de gel hydro-alcoolique, les flics,le carnet à souche de PV pour défaut de confinement d’une main, les lacrymos de l’autre aspergeant ceux qui n’auraient pas compris, les syndicats, chacun derrière leur bannière et respectant scrupuleusement les distances de sécurité, les partis politiques portant les urnes funéraires de la démocratie et traînant les isoloirs, les entrepreneurs faillis tenus en laisse par des usuriers et des notaires véreux, les propriétaires poursuivant les mauvais payeurs, les associations caritatives avec chacune leurs pauvres, les intermittents du spectacle en haillons, les enfants des écoles chrétiennes fiers de leurs claviers, ceux de l’école publique de leurs boutons, les croque-morts et les directeurs de super marchés, le MEDEF et les actionnaires du CAC 40, les dignitaires religieux et le général Georgelin, tout le monde consensuellement réuni sur le parvis de Notre-Dame à laquelle on remettra le feu, pour faire fondre dans un creuset géant les incivilités et les manquements populaires mais aussi les incuries et l’incompétence des responsables, histoire de cuisiner une amnistie générale que le parlement s’empressera d’entériner.
Et le soir, tiré de la station spatiale, un méga feux d’artifice à réveiller tous les morts des EHPAD précédera un grand bal populaire où nous pourrons à nouveau nous peloter allègrement.
Comme il sera beau le monde d’après, jusqu’à la prochaine catastrophe tout au moins..

Riton 15 04 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s