Présentiel ! mon virus…..

Ce matin j’avais rendez-vous avec mon médecin. Je le vois régulièrement pour une méchante tension qui a tendance à me monter au ciboulot. Mais cette fois ci, c’est par téléphone qu’on a dû s’expliquer, fini le temps du face à face, de l’auscultation, de la palpation, mais aussi du convivial, du clin d’œil complice, tout doit passer par le tuyau et si tu ne présentes pas les symptômes de la maladie à la mode, faut pas traîner et surtout ne pas espérer une consultation en « présentiel ». Pourtant les toubibs, surtout par les temps qui courent, on aurait bien besoin de leur causer longuement. D’abord parce qu’on a le droit d’être malade d’une autre saloperie que le covid 19, et même d’en mourir. Parce qu’on a aussi le droit de rendre compte de la misère psychologique dans laquelle le traitement carcéral de la crise sanitaire nous entraîne. Parce que, face à des mandarins qui s’étripent l’égo, on a besoin de savoir la vérité, de résoudre l’équation : faut-il se réjouir du nombre restreint de malades ou se désoler du pourcentage minable de pékins infectés nous privant ainsi d’une immunité collective, vaut-il mieux être bouffé par la bête ou finir en HP ?…

Le corps médical n’a t-il pourtant pas la compétence et la légitimité, n’est-il pas mieux placé pour présenter les choses que les flics ?

Alors que je lui expliquais que pour moi, c’était pas le confinement en lui même, mais la contrainte de devoir en permanence se justifier qui me pesait, le bon docteur, qui commence à me connaître, insinua qu’il comprenait que vu mon vécu ça devait être duraille, mais qu’il voyait beaucoup trop de relâchement dans son boulot et que du boulot, il en avait de reste. Je pige, mais alors pourquoi ne pas embaucher pour les seconder des travailleurs sociaux, des éducateurs formés à la médiation, avec un salaire en conséquence of course, on fait bien appel à des « réserves » de l’armée ou de la police ?

L’état et les biens pensants nous répondront sans hésiter: « Pourquoi ne le faites vous pas vous même ? » Mais parce que nous ne sommes pas de benêts bénévoles. Nous agissons avec nos amis, nous essayons de les aider au mieux, nous les encourageons à tenir et à se battre. Mais il n’est pas question de faire gratos le taf pour lequel vous êtes grassement payés, assumez et ne comptez pas sur nous pour tenir la hache du bourreau. Qui a fait le choix du tout répressif en sacrifiant la prévention, qui préfère acheter des aérosols lacrymogènes en lieu et place de matériel éducatif, qui supprime la présence physique pour des automates, qui déshumanise la société ? Vous, pour qui seuls comptent le pouvoir et le profit…

Ne rêvez pas, nous n’inciterons pas les « gaulois réfractaires » à suivre votre « droit » chemin, à vous craindre, à éviter les jardins publics, à s’offrir des bracelets électroniques ou des applications que des charognards inventent à tout va pour se faire du fric quand d’autres grattent jusqu’au derniers centimes pour faire bouffer leurs gosses, à préférer la peur à la confiance, à choisir l’irrationnel plutôt que l’intelligence, nous ne serons jamais vos complices…

Riton 28 04 20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s