Conversations avec notre geôlier…

« Alors les Français, heureux ? Plus qu’une semaine à mitonner dans vos cages à poules et après retour au turbin fissa !

De quoi, des vacances ? Ça fait deux mois que vous glandez et de toute façon vous ne pourriez même pas arriver jusqu’au camping des flots bleus, vous êtes toujours limités. Si vous ne pouvez pas accompagner vos gosses à la plage, rejoignez vos patrons à l’usine et contribuez à l’effort national ! Vos gniards vont retourner à la crèche ou à la maternelle, Ne craignez rien, l’institutaille a l’habitude des classes surchargées, ils se démerderont bien avec des histoires de distanciation… Pour les grands, no problème, le matin vous les mettez devant leur tablette avec un pot tout neuf de nutella, le soir vous les retrouvez pareils, sauf pour le nutella, of course.

De quoi la gestion de la crise ? Vous oseriez prétendre que notre jeune timonier et ses thuriféraires se sont mal débrouillés, qu’il n’ont pas su évaluer, pas su anticiper, qu’il n’y a pas tant de victimes que ça, qu’on vous a menti, qu’on se fout de votre gueule, que c’est pas l’apocalypse annoncée par les pisse-copies toujours prêts à vendre du scandale, et nous a vous foutre la trouille ? Quelle ingratitude ! De plus n’avez vous pas constaté à quel point nous étions entourés d’éminentes sommités de la médecine, pas toujours d’accord entre elles, certes, mais n’est-ce point le propre de la science que de douter ? Qu’allez vous imaginer ? Ce qui a été fait, l’a été pour votre bien. Vous nous remercierez quand vous serez grands.

De quoi la suite ? Mais tout redeviendra comme avant. Enfin, avant avant. Vous allez en chier un moment, reprendre le vélo de papa (on vous refilera une prime pour le remettre en état), faire des heures sup pas payés, faire durer les godasses, réparer au lieu de jeter, devenir écolos sans le savoir, connaître la décroissance dans la France éternelle, celles des fromages, des centrales nucléaires, de Charles De Gaulle, le grand, pas le bateau.

De quoi si on veut pas ? Mais nous afons les moyens de fous faire trafailler ! Le STO ça vous cause ! Et ne rêvez pas de rejoindre le maquis, vous êtes tracés. Et puis surtout, ne vois-tu pas, peuple aveugle, la deuxième vague se profiler à l’horizon de Barbaira ? Un corona encore plus méchant qui, pour t’en protéger, nous contraindrait à t’enfermer un peu plus, à te faire remplir des dossiers pour seulement aller pisser, t’obliger à te masquer nuit et jour, jusqu’à, horreur suprême, restreindre tes visites au supermarché !

Non mais, vous vous croyez en démocratie peut être ?

Riton 4 05 20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s