Quand la loi tue le sens…..

Ainsi donc lundi, nous serons libérés. Enfin relativement et pas forcement pour toujours. Notre périmètre de balade se limitera à 100 bornes, sauf si vous restez dans la limite du département. Ce qui fait que, par exemple, l’habitant de Fronton, en extrême nord de la Haute- Garonne et bien connu pour son addiction au pinard, pourra aller prendre les eaux à Luchon à l’extrême sud du même département, alors que le citoyen de la riante bourgade de Nohic, à moins de 10 kms en sera privé au vue qu’il connaît la malchance d’être Tarn et Garonnais, il en aurait pourtant certainement autant besoin. C’est cependant la conception de la géographie des bureaucrates qui nous dirigent, à l’image d’un certain candidat à la magistrature suprême qui voyait en 2017 la Guyane… en île….
Ignare en géo, ils le sont aussi en instruction civique. La France n’est-elle plus Une et indivisible ? L’Égalité un pilier de la République ? Le projet européen d’abolition des frontières enterré ? La disparition des départements mise aux oubliettes ? Même les plus réacs des Bretons, Corses ou Occitans n’avaient autant réduit leur terrain de jeu et rêvé leurs fantasmes nationalistes… Il est vrai que nos décideurs n’ont pas été élevés à l’école laïque de mon quartier de prolos, c’est pas chez les jésuites et les ignorantins qu’on découvre le pays profond ni la finesse de ceux qui y vivent…
Être pris pour des cons, ça date pas d’hier. Mais il y a une limite à tout. Nous conseiller vivement de rester chez nous et nous inviter néanmoins à aller voter au premier tour des municipales, nous dire que les masques ne servaient à rien pour aujourd’hui nous obliger à en porter, enfin avec ce qui reste des stocks non brûlés, nous interdire les parcs et les chemins de randonnées, faire applaudir les soignant qu’on gazait en début d’année, glorifier l’hôpital public qu’on voulait détruire, vouloir nous « tracer » comme du bétail, apprendre que la bande au pouvoir était informée du danger sanitaire depuis au moins le mois de décembre, suite d’ailleurs aux alertes des médecins depuis plusieurs années, tout ça, ça commence à faire beaucoup. Beaucoup trop.
On nous dit qu’en Algérie, pays qui fut nôtre pendant plus de 130 ans, dont nous avons et continuons encore souvent, à former les cadres, le pouvoir, profitant de la pandémie, règle ses comptes avec ses opposants en les emprisonnant dans l’espoir que la bête l’en débarrassera. Le Hirak algérien, par sa détermination pacifique et son ampleur a secoué fortement le système, celui ci se venge. N’en serait-il pas un peu pareil par chez nous ? Le parti des NPM (Nuls, Poltrons et Méchants) qui nous impose aujourd’hui ses règles absurdes ne veut-il pas nous faire expier nos manifs à nous ? Nous faire sentir qui est le maître ? Nous écraser sous sa haine et son mépris ? Nous donner à respirer un parfum d’ancien régime, celui du serrurier Louis XVI et de sa femme la boulangère Marie-Antoinette ? Surveiller et punir, ça ne dure qu’un temps. Il y en a qui ferait bien de lire Foucault et de réviser l’histoire de France…

Riton 9 05 20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s