Le journal…..

Alors que certains se sont escagassés à un rédiger avec application un journal de leur confinement, je décide arbitrairement d’en écrire un, de ma déconfiture. Rassurez-vous, ça ne durera pas…
Lundi, cédant à la pression de la copine dont l’anniversaire tombait du temps de l’incarcération à domicile et qui insinuait que mon avarice s’arrangeait bien de l’épidémie, je me vis contraint de me diriger vers ces lieux de perdition, où jadis mûrissaient de blonds épis, que sont les zones commerciales. A l’entrée d’un de ces magasins spécialisés en électro et autre sono, un prolo faisant fonction de flic me demande de mettre un masque pour franchir l’huis, j’y dis que j’en avais pas, i’m dit qu’il peut m’en refiler un, j’y dis que j’en veux pas et que j’en mettrais un quand je l’aurais décidé, moi. J’y dis aussi qu’il disent à son tôlier que je refilerai mon pèze à quéqun de moins con… Sur ce, je file voir une autre boutique, l’avantage c’est qu’elles sont souvent côte à côte. Là, une charmante hôtesse me demande ce que je veux, et me propose de sa sauce antialcoolique. Je m’en oins copieusement les paluches et pénètre sans autre formalité dans ce temple de la consommation. Au rayon idoine je vois la même camelote que celle repérée par la copine sut le net, et au même prix. Je traite l’ affaire fissa et rejoins sous l’averse mon automobile. Car voyez vous il pleut. Et sous la pluie, des quidams masqués jusqu’au sinus, pas un poil sur le cigare, à pousser leur caddy. Alors il me vient à penser qu’il leur vaudrait mieux une bonne casquette qui leur épargnerait un carabiné rhume de cerveau, s’il en ont un, et éviterait que suite à leur toux, leurs éternuements, leurs crachats, leur mal de tronche, ils pensent être covidés et ainsi faire grimper des statistiques dont on peut douter de la fiabilité. Mais, que voulez-vous, cette année la mode est au cache museau…
Mardi, journée béton sur la baraque. Seule bonne info, la ré en marche trébuche, et Jupiter baisse dans les sondages. Heureusement les médias toujours prêts à boucher les trous, font la promo de Mr Hulot quittant sa vacance ou de Mr Berger disposé à conduire le troupeau. Les successeurs ne manquent pas, pour nous protéger de la bête, et du fascisme évidemment.
Mercredi, retour du marché. Mais comment y pénétrer avec un balisage enrubanné et des circulations internes qui te donnent l’air d’être la bille métallique se baladant dans un flipper. Alors que j’espérais trouver le Canard Enchaîné de la semaine un peu plus gras, grève de la presse ! Heureusement, je croise un pote. Je le reconnais, il n’a pas de bâillon. On cause de nos misères et il m’apprend qu’on dit plus le covid, mais la covid. Il l’a entendu au poste. Que l’animal soit devenu femelle ne m’étonne pas et ça va réjouir sans doute les diverses sectes féministes, et me faire encore quelques copines…
Tiens, aujourd’hui c’est le 13 mai, anniversaire du coup d’état du grand Charles en 58, et de la Révolution dix ans après. De quel côté de l’Histoire allons nous pencher ?…

Riton 13 05 20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s